Ben Scerri, auteur chez Cubicle 7, est de retour pour un nouvel article ! N’hésitez pas à nous rejoindre sur Discord !

Salut tout le monde, c’est Ben ! 

Warhammer Fantasy le Jeu de Rôle 4e Édition regorge d’accroches de scénario, destinées à inspirer les MJ ; j’ai donc pensé que ce serait une bonne idée de vous montrer comment je passe d’une simple notion à une aventure intéressante !

Cet article va se dérouler un peu différemment des précédents. Si vous le suivez étape par étape, vous obtiendrez une aventure que vous pourrez immédiatement faire vivre à vos joueurs. Vous aurez également tous les outils nécessaires pour créer des scénarios à l’infini.

Pour vous montrer comment faire, je vais utiliser une accroche du supplément gratuit Aventures dans le Reikland, et vous montrer comment la transformer en un scénario à part entière. Ouvrons donc ce PDF au hasard, et…

Spécialité locale

Proserpina Pommabeille, dite « Tablier », a commencé, il y a presque dix ans, à servir sa soupe au rat et à la pomme aux habitants de Stimmigen. Aujourd’hui, ce potage est devenu une spécialité locale et ne cesse d’émerveiller les gastronomes par son goût si raffiné, et les médecins par ses effets presque revitalisants. Mais lorsqu’un moine itinérant y découvre un pouce humain doté d’une griffe courbe de rat, rumeurs et vomissements se répandent comme une traînée de poudre dans les rues de la ville. Quel type de rat cuisine-t-elle depuis toutes ces années ? Le Groupe de Préoccupation culturelle de Stimmigen est anxieux de le savoir. Mais le chef cuisinier fera tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher quiconque de découvrir les secrets qu’elle a enfouis dans les égouts de la ville.

Génial ! J’ai déjà un tas d’idées ! Cependant, en faire une aventure complète demande un peu de travail, c’est pourquoi je vais diviser cet article en deux parties. Cette semaine, je m’occupe de la Situation de départ et du Choix des Personnages.

Étape 1 : Situation de départ

L’accroche ci-dessus nous a donné presque tout ce dont nous avons besoin pour la situation de départ. Où se déroule l’aventure ? Stimmigen. Quel est le point de discorde ? Des skavens (probablement) dans le ragoût ! Qui est impliqué ? Tout d’abord Proserpina, ainsi que le Groupe de Préoccupation culturelle, mais aussi tous ceux qui ont déjà mangé ce plat… et, potentiellement, tous ceux qui sont contrariés par le succès immense et soudain de Proserpina.

La première chose à faire est de décider quelle est véritablement la situation, ce qu’il se passe réellement, en coulisses, et que les Personnages devraient (idéalement) découvrir en jouant cette aventure. Parfois, j’aime garder la surprise, même pour moi (comme pour Les déboires de Johann Hoffmann, du Livre d’aventures, dans la Boîte d’Initiation), mais, la plupart du temps, je la prévois à l’avance.

À ce stade, j’aime noter toutes les idées dans mon carnet. Quels sont les mots qui ressortent de l’accroche ? Qui sont les personnages présentés ? Qu’est-ce que j’imagine lorsque je la lis? J’écris tout ce qui me vient à l’esprit.

Je pense qu’il vaut toujours mieux jeter sa première idée. En règle générale, celle-ci, même venant de personnes écrivant depuis des décennies, est nulle, notamment parce qu’elle est évidente. C’est le scénario ennuyeux qui vous saute aux yeux et que tout le monde voit venir. Dans la plupart des cas, mieux vaut l’ignorer. Vous en avez de meilleures. Elle demeure cependant une bonne base de réflexion !

Avec cette accroche (et après avoir laissé de côté le fait que ce pouvait simplement n’être qu’une halfling aimant mijoter du skaven), mon esprit a dérivé vers d’étranges contrées. J’en suis arrivé à penser que Proserpina était en fait un Sorcier Gris, plus précisément un Maître Sorcier d’Uglu, et que son « grand et inattendu » pouvoir n’était en fait qu’une illusion dissimulant sa véritable apparence.

Ensuite, je me dis qu’elle n’avait certainement pas prévu d’agrémenter sa soupe d’hommes-rats (certainement des skavens). C’est simplement un très bon chef cuisinier en plus d’un Maître Sorcier, et son restaurant est une couverture pratique pour dissimuler la raison de sa présence à Stimmigen : traquer un clan de skavens ayant volé un artefact à un Collège de Magie !

La question est alors de savoir comment cette viande a pu se retrouver dans la soupe. Eh bien, peut-être que ce moine itinérant n’est pas vraiment ce qu’il semble être… Peut-être est-il en fait un cultiste du Dieu du sang, Khorne, qui essaie de déclencher un lynchage à Stimmigen en soulevant la foule, qui croit avoir été empoisonnée par le chef cuisinier du quartier, une « halfling » ! Parfait !

Maintenant, que vient faire le Groupe de Préoccupation culturelle dans notre histoire ? Partons du principe que c’est lui qui engage les Personnages : ses membres auront senti que des troubles se préparent. Ils veulent que la situation se résolve aussi vite que possible, aisément et avec un minimum de retombées. Toutes ces discussions sur des rats mutants ne sont pas bonnes pour les affaires, pas plus que des rues grouillant de gens en colère.

Enfin, mieux vaut lire ce qui a déjà été écrit sur les lieux où se déroule l’Aventure. Il y a justement un paragraphe sur Stimmigen à la page 282 du Livre de base de Warhammer Fantasy, le Jeu de Rôle. Alors prenons un instant pour le lire et nous rafraîchir la mémoire, d’accord ?

Récapitulatif

  • Des skavens possèdent un puissant artefact magique à Stimmigen.
  • Le chef cuisinier halfling Proserpina est en fait un Maître Sorcier humain qui se sert d’illusion pour cacher sa traque des skavens.
  • La chair de skaven dans le ragoût est une ruse initiée par un culte de Khorne se faisant passer pour des frères sigmarites afin de déclencher de sanglantes émeutes à Stimmigen.
  • Le Groupe de Préoccupation culturelle de Stimmigen engage les Personnages pour faire la lumière sur ce ragoût contaminé et résoudre le problème aussi rapidement et discrètement que possible.

Étape 2 : Choix des Personnages 

Maintenant que la situation est clairement posée, nous pouvons commencer à construire nos PNJ correctement. J’ai déjà abordé le sujet la dernière fois et nous avons déjà plutôt bien défini nos personnages au-dessus, alors j’irais vite.

En gros, nous avons besoin des éléments suivants pour nos PNJ majeurs : un nom, une motivation/ambition/méthode, une bizarrerie et quelques statistiques.

De la façon dont je lis l’aventure, nous avons quatre PNJ majeurs :

  1. Proserpina, le faux chef cuisinier halfling, véritable Maître Sorcier humain
  2. Le cultiste de Khorne, déguisé en moine sigmarite
  3. Le Groupe de Préoccupation culturelle de Stimmigen
  4. Le chef des skavens, à l’origine de tout

Le Sorcier Gris

Nous savons que son faux nom est Proserpine Pommabeille, mais disons que son véritable patronyme est Dorothie Dietrich, bien qu’elle utilise plutôt le surnom Pt’itecorneille, Maître Sorcier du Collège gris d’Altdorf. Elle a été chargée de transporter le Diamant amarante. Cette gemme est un puissant artefact magique qui a le pouvoir de créer une véritable invisibilité, indétectable peu importe le moyen, toute une journée. Cependant, elle a été dérobée par un voleur skaven (dont nous parlerons plus loin) tandis que Dietrich la transportait des Midden Moors à son Collège. Elle a depuis retrouvé la trace du voleur à Stimmigen. 

Dietrich cherche à retrouver le Diamant amarante afin que son Collège n’apprenne pas cette erreur. Elle refuse de rentrer chez elle sans la gemme. Dans cette optique, elle est prête à jouer le jeu à long terme, et à faire les choses correctement. Elle veille à ne prendre aucun risque inutile et est prête à manipuler les autres pour qu’ils fassent son sale boulot.

Dietrich a un sens douteux de l’humour, et elle éprouve certaines difficultés à garder son sang-froid quand elle est sous pression. Il lui arrive même de rire lorsque c’est approprié.

Dorothie Dietrich – Maître Sorcier humain (Or 1)

MCCCTFEIAgDexIntFMSocB
44929343451424049403113

Compétences : Charme 41, Corps à corps (Base) 69, Discrétion (Urbain) 57, Esquive 72, Focalisation (Ulgu) 80, Langue (Bretonnien) 64, Langue (Magick) 74, Métier (Cuisine) 70, Perception 81, Ragot 46

Talents : Harmonisation aethyrique,  Identité secrète (Pinny: Argent 2), Imitation, Lire/Écrire, Magie des Arcanes (Ulgu),Perception de la magie, Seconde vue, Vision nocturne

Traits : Arme (rouleau à pâtisserie/épée courte) +7, Haine (Skaven), Lanceur de Sorts (Fléchette, Perturbant, Envol, Téléportation; Ulgu)

Possessions : déguisement, épée courte cachée dans un rouleau à pâtisserie, grimoire, restaurant

Le cultiste de Khorne

Le cultiste de Khorne déguisé en moine Sigmarite est un cas délicat. Nous savons, jusqu’à présent, peu de choses sur lui. Il veut déclencher une émeute sanglante, mais nous ignorons pourquoi, ou ce qui l’a poussé à choisir une façon aussi étrange de s’y prendre. Nous savons également qu’il sait d’une manière ou d’une autre que Dietrich (ou peut-être Proserpine) est liée aux skavens, et qu’elle a accès à au moins l’un de leurs corps.

Donnons-lui un nom. Quelque chose de classique pour Warhammer, donc je cherche un mauvais jeu de mots, une référence historique, ou une traduction de l’allemand. Que diriez-vous de Frederick Haendel :

  • Frederick, pour le roi Frédéric II de Sicile, à l’origine un ami de la papauté, mais devenu ensuite son ennemi juré.
  • Haendel pour Georg Haendel (dont le deuxième prénom est, coïncidence, Friedrich), qui est l’un des plus grands compositeurs baroques (et, étant donné qu’il s’agit d’un plan assez élaboré, je pense que cela compte comme une composition baroque) !

Haendel était moine Sigmarite avant de succomber à Khorne. Il pensait que, si les nains occupaient une place vénérable dans la société de l’Empire, ces « halflings inconvenants », eux,  érodent les profondes valeurs sigmarites (notamment par des affronts tels que la fameuse Semaine de la Tourte !) C’est n’importe quoi, évidemment, mais nous avons affaire à un méchant. Il est désormais convaincu que les halflings doivent disparaître. Sa méthode consiste à provoquer un bain de sang entre halflings et humains, puis contempler tranquillement le massacre. Proserpine est sa prochaine cible, car Haendel a cru à la tromperie de Dietrich et pense qu’elle est une halfling.

Haendel est également une tête brûlée, qui n’hésite pas à devenir violent. Heureusement, son déguisement (quelque peu légitime) de moine sigmarite est en parfaite adéquation avec son tempérament fougueux.

Frederick Haendel – Cultiste de Khorne humain (Argent 2)

MCCCTFEIAgDexIntFMSocB
44724444126383732324419

Compétences : Commandement 54, Corps à corps (Deux Mains) 57, Divertissement (Discours) 54, Esquive 48, Guérison 42, Prière 42, Résistance 51, Savoir (Théologie) 42

Talents : Affable, Destinée (Méfiez-vous de ce que vous ne voyez pas), Lire/Écrire, Savoir-vivre (Cultistes)

Traits : Animosité (Non-Sigmarites), Arme (Marteau de guerre) +10, Armure (Justaucorps de cuir, Plastron de cuir) 3, Endurant, Haine (Halflings)

Possessions : justaucorps de cuir,« Livre sacré », marteau de guerre, plastron de cuir, robes, symbole de Khorne

Le Groupe de Préoccupation culturelle

Le Groupe de Préoccupation culturelle est un PNJ assez rapide à créer. Nous ne recherchons pas quelque chose de draconien ici, il faut juste quelqu’un pour orienter les personnages vers l’aventure, et c’est tout. Appelons cette personne Ella Langeweile (ennui en allemand, car c’est une bureaucrate guindée). Elle veut que le commerce reste fluide et que la réputation de Stimmigen soit maintenue, afin que son travail continue à se cantonner à une administration tranquille. Elle est prête  pour cela à traiter avec des agents peu scrupuleux (par exemple les Personnages). Ella conserve un accent plat de Wissenlander et réussit à demeurer apathique, apparemment sans problème, quelles que soient les circonstances.

Ella Langeweile – Bureaucrate humaine (Or 1)

MCCCTFEIAgDexIntFMSocB
42934332254555960585812

Talents : Lire/Écrire, Négociateur

Traits : Arme (Canif) +3, Préjugé (Les gens bruyants et/ou odieux) 

Possessions : bureau, perruque, robes de conseiller

Le voleur skaven

Enfin, nous avons le voleur skaven. Ce PNJ pourrait s’apparenter à un « mini-boss » à côté du grand méchant qu’est Haendel. Inutile donc de le rendre trop menaçant. Plutôt qu’un clan complet de skavens, une bande de treize membres devrait suffire (le nombre sacré du Roi cornu, le dieu des skavens), dirigés par une Vermine de choc épuisée. Ce dernier, Znaskot Dosvoûté, a eu la chance de voler le Diamant amarante, malgré l’échec de sa tentative de braquage. Depuis, il fuit, terrifié par ce que lui ferait Dietrich si elle venait à le retrouver, et plus encore par ce qui lui arriverait si d’autres skavens découvraient son butin. Dosvoûté se terre à Stimmigen car il a déserté, par souci d’auto-préservation. Lorsqu’il aura trouvé comment manipuler l’artefact (il n’arrive toujours pas à le faire fonctionner), il envisagera de retourner vers l’Empire Souterrain, mais pas avant.

Dosvoûté est un couard qui ne cesse de mentir et qui cherche uniquement à survivre. Il est prêt à tout pour cela, même vendre ses camarades skavens, ou passer un accord avec les Personnages. En dernier recours, il pourra échanger le Diamant amarante pour se sauver, mais aussi, car il ne parvient pas à le faire fonctionner. Il faut le sang d’un serviteur béni des dieux pour l’activer, ce qu’il ignore.

Znaskot Dosvoûté– Vermine de choc skaven

MCCCTFEIAgDexIntFMSocB
54634383254513429313215

Traits : Arme (Glaive) +8, Armure 4, Effrayé (Dorothie Dietrich), Endurant, Infecté, Meneur, Vision nocturne

Possessions : Diamant amarante

PNJ Mineurs ?

S’il y a des PNJ mineurs, c’est le moment de les rassembler. Une bonne façon de le faire serait d’évaluer l’environnement, et d’imaginer les types de Carrières qui pourraient s’y trouver. La 4e édition rend cela vraiment facile en divisant les Carrières en Classes, donc nous pouvons juste choisir celles qui sont pertinentes :

Stimmigen est une ville commerçante à la confluence principale de la rivière Ober, mais conserve aussi une vocation agricole et une importante population de halflings. Nous aurons probablement besoin de quelques PNJ mineurs humains et halfling des Classes Citadins, Villageois, et Riverains. Quelques voleurs ne feraient pas de mal non plus. Pour la plupart, il suffira d’utiliser les méthodes 1 et 2 de l’article précédent pour les compléter, si nécessaire.

Ces PNJ mineurs seront parfaits en tant que « population » que Haendel réussira à soulever. Oh, et nous aurons besoin des statistiques des douze guerriers des clans skavens. Elles se trouvent à la page 337 de Warhammer Fantasy Jeu de Rôle.

Voyons où cela nous mène !

C’est tout pour cette semaine ! Je vous revois la prochaine fois pour découvrir la conclusion de notre préparation d’aventure ! D’ici là, il me tarde de lire vos retours sur vos propres développements d’accroches de scénarios sur Discord. Prenez des chemins différents et voyez quelles histoires naîtront ainsi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *