Bonjour à tous ! Cette semaine Ben nous mène au cœur des Possessions de Carrière. Comme toujours, n’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez sur Discord

Nous avons déjà parlé de la façon dont l’argent fait tourner le Vieux Monde, mais nous n’avons pas dit comment il est dépensé. Les dépenses de la vie courante mises à part, l’argent est fait pour être dépensé, et le Chapitre XI : Guide de l’équipement, dans le Livre de Règles, offre de nombreuses opportunités de faire ses emplettes… Mais tout achat n’est pas nécessairement fait pour le plaisir. Vous avez un travail, une Carrière à suivre, il est donc temps de se pencher sur les Possessions qui vont avec. Que sont-elles, comment les utiliser, et quand deviennent-elles importantes ?

La notion de vendeur de primeurs ambulant m’a toujours dérouté. Qu’est-ce qu’un « Primeur », et pourquoi les marchands sont-ils si désireux de s’en débarrasser ?

C’est parti !

Possessions de départ

Elles sont décrites à la page 37 du Livre de Règles de Warhammer Fantasy. Vu l’enthousiasme d’Amris pour notre petite sortie, utilisons la Carrière de Marchand (Négociant) (Livre de Règles page 65) comme exemple. Chaque Personnage reçoit toutes les Possessions de sa Classe et de sa Carrière de départ. Dans le cas d’un Marchand appartenant à la Classe des Citadins, nous avons :

  • Classe : Cape, vêtements, dague, chapeau, bourse, besace contenant le déjeuner
  • Carrière : Boulier, mule et charrette, Bâche de toile, 3d10 pistoles d’Argent

De plus, un Personnage commence avec une richesse dépendant de son Statut. Pour un Négociant, c’est Argent 2, soit 2d10 pistoles d’argent en plus des 3d10 pistoles d’argent accordées par la carrière.

Cet argent peut être utilisé pour acheter quelques objets de plus avant le début de la partie, et il serait sage que les Joueurs, à ce moment, discutent du type de campagne envisagé avec leur MJ. Serait-il utile que tous les Personnages soient armés, ou est-ce sans importance ? Les Personnages vont-ils participer à la vie de la cour et avoir besoin de vêtements de rechange, ou de simples vieilles frusques  de voyage suffiront-elles ?

Comment utiliser les Possessions de Carrière

Fort de votre équipement de départ, vous voilà prêt à prendre la route et à affronter de sinistres et périlleuses aventures ! Si vous avez la chance d’y survivre, vous accumulerez probablement une bonne quantité de PX et serez prêt à changer de Carrière… Mais que faire de vos Possessions ?

Pourriez-vous imaginer un Cocher sans coche ? Ce ne serait plus qu’un idiot agitant un fouet !

Tout d’abord, les Possessions de Carrière ne sont pas obligatoires pour pouvoir progresser. Ils sont plutôt des lignes directrices. Ils aident un Personnage dans son emploi et indiquent aux autres personnes du Vieux Monde ce qu’il fait.

Mais, étant donné que les carrières sont surtout fictives, une question se pose : ai-je besoin d’un bateau pour pouvoir m’appeler Batelier, ou Batelier peut-il aller chercher un bateau après l’être devenu ? Qui de l’œuf ou la poule ? La réponse revient au groupe et est volontairement laissée en suspens. Le Livre de Règles n’exige pas que votre personnage ait ses Possessions de Carrière, mais il n’est peut-être pas logique qu’il soit reconnu dans sa nouvelle profession sans.

Examinons trois façons d’utiliser les Possessions de Carrière. Notez qu’aucune de ces méthodes ne s’exclut mutuellement, et qu’il faut y réfléchir au cas par cas !

Conditions préalables… Rien sans leurs outils

La première façon d’utiliser les Possessions de Carrière est d’en faire une condition préalable. Certaines ne fonctionnent tout simplement pas sans, comme le Batelier de l’exemple ci-dessus. Un autre exemple évident est celui de l’Artisan qui, comme on le sait, n’est rien sans ses outils…

Peu importe à quel point vous êtes un bon armurier, si vous mettez des pointes sur votre armure de plate, quelque chose qui ne tourne pas rond chez vous…

Prenons le Marchand comme exemple. Est-ce que l’une de ses Possessions est indispensable pour être un Marchand plutôt qu’un Négociant ?

  • Bateau de transport fluvial ou 2 chariots, licence de guilde, 20 CO

Honnêtement ? Pas vraiment. Rien n’est nécessaire pour qu’un Personnage devienne (techniquement) un Marchand (bien que légalement soit une tout autre affaire). Cependant, toutes rendraient le travail beaucoup plus facile. Nous voyons ici une curiosité, si Amris entrait dans la Carrière de Marchand à partir d’une Carrière différente, ces Possessions seraient probablement indispensables : comment un Soldat, ne transportant qu’un équipement de Soldat, est-il censé devenir un Marchand sans quelque chose pour déplacer ses marchandises, et une grosse somme d’argent ? Mais étant donné qu’Amris est déjà un Négociant (avec une mule et une charrette), il n’est pas inenvisageable qu’il continue ses affaires habituelles.

Symboles de Statu… Vous devez avoir la tête de l’emploi

Ce qui précède nous amène à une subtilité très intéressante ! Alors qu’Amris pourrait s’estimer lui-même Marchand, avec seulement une mule et une charrette, un manque de fonds et d’une licence de guilde, il risque bientôt de découvrir qu’il est le seul à s’en donner le titre…

Les Possessions de Carrière, comme mentionnées ci-dessus, sont un signal au reste du Vieux Monde sur le rôle d’une personne. Afficher les bons attributs aide à persuader les gens que vous êtes ce que vous prétendez. Inversement, s’il vous manque des Possessions que les gens s’attendent à voir, ils pourraient ne pas vous prendre au sérieux.

Parfois, les bons habits peuvent faire toute la différence…

Parfois, il ne s’agit que d’une question d’apparence et de posture : un Héritier a une simple tenue de cour, tandis que celle d’un Noble est de qualité ; un Consultant a reçu la livrée de son maître, tandis qu’un Chancelier a sa propre équipe de Consultants dans sa propre livrée ! Ces ornements contribuent à soutenir le Statut d’un Personnage au sein d’une Carrière, et sans eux, il peut le voir chuter de la même manière que s’il vivait au-dessus de ses moyens.

D’autres fois, ces attributs sont destinés aux pouvoirs en place : un Sorcier a besoin d’une licence de magie pour exercer son métier en toute légalité ; un Chasseur de primes a besoin d’une longue série de documents de mandat. Dans ces cas, l’absence de ces accessoires peut avoir de graves répercussions : amendes, interdiction d’accès, voire emprisonnement ou bûcher de sorcières !

Dans le cas d’Amris, bien qu’il n’ait pas besoin d’une licence, elle lui sera d’une grande utilité lorsqu’il traitera en tant que Marchand. Après tout, à quoi sert un Marchand solitaire qui ne peut pas traiter avec d’autres ? Et quel genre de Marchand se contenterait de faire des affaires avec un collègue dépourvu de licence ? De plus, Amris pourrait se retrouver au bas de l’échelle sociale si ses contemporains le voient se déplacer avec une seule mule et sans bateau ni chariot…

PNJ… Ce qui vaut pour nous vaut pour eux aussi.

La dernière façon d’utiliser les Possessions de Carrière est d’en faire un outil de création de PNJ. Comme indiqué dans un précédent Précis du mardi, les PNJ peuvent être construits en combinant une série de Carrières, et lorsque vous faites cela, vous pouvez donner au PNJ toutes les Possessions qui y sont liées.

Chapeau géant ? Prêt. Rapière de cérémonie ? Prête. Braguette outrancière ? Vous avez intérêt à y croire.

Tout comme pour les Personnages, cela doit être fait de manière intelligente. Réfléchissez aux Possessions, à la raison pour laquelle un PNJ pourrait les avoir, et à tous ceux qui ne sont pas listés et dont il pourrait avoir besoin. Utilisez-les pour vous inspirer et créer des PNJ intéressants, avec des bizarreries et des curiosités mémorables. Peut-être que votre PNJ Prince Marchand a tellement d’entrepôts qu’il oublie lequel abrite quelle marchandise, et qu’il envoie les PJ dans toute la ville à la recherche de cette si populaire aiguille perdue dans une proverbiale botte de foin !

Des possessions, pas des pièges

Ceci étant, je tiens à réitérer ce que j’ai dit au début : les Possessions de Carrière ne sont pas obligatoires. Elles sont, intentionnellement, laissées vagues : il revient à chaque groupe de décider comment cela fonctionne à sa table. Toutes autres choses n’auraient pas de sens : il est étrange qu’un personnage reçoive de nouvelles Possessions lorsqu’il entre dans une Carrière, à moins qu’il n’y ait une raison fictive à cela ; à l’inverse, il semble ridicule qu’un personnage progresse s’il n’a pas coché absolument toutes les lignes de sa liste de courses.

Le Vieux Monde, où même les Princes marchants portent quatre épées, juste par prudence.

Utilisez les Possessions de Carrière comme des lignes directrices, comme un panneau indicateur du Vieux Monde, qui aide vos Personnages à s’exprimer et à raconter des histoires. Un marchand avec une licence de guilde est tout aussi fascinant, intéressant et divertissant que celui qui n’en a pas… Ils racontent simplement des histoires différentes.

Dites-nous comment vous utilisez les Possessions de Carrière dans vos campagnes, et toutes les étranges aventures qu’elles ont pu entrainer sur Discord !

Dessins : Andy Law, Fernando Issamo, Jonathan O’Donoghue, Mark Gibbons, Ralph Horsley, Sam Manley, Scott Purdy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *